Retraites et capitalisation : Petites affaires en famille

Publié le par jack palmer

Avec la réforme des retraites en débat, resurgit une affaire que l'Humanité évoquait dès le 4 septembre dernier : Les intérêts bien compris de Sarkozy (Nicolas) et de Sarkozy (Guillaume, son frère) à l'aboutissement de la réforme actuelle.  Revoici ce que nous avons publié alors.

 

Dans un atelier sur « l’esprit d’audace », la réforme 
des retraites a reçu le soutien discret mais appuyé 
de Guillaume Sarkozy, le frère du président de la République. « Nous allons passer d’un système de protection monopolistique à un système complémentaire plus efficace, plaide-t-il. Le Medef et les syndicats devront s’entendre 
pour trouver de nouveaux équilibres. » Un point de vue 
pour le moins opportuniste quand on sait que Guillaume Sarkozy n’est autre que le PDG du principal groupe français de prévoyance, Malakoff Médéric, par ailleurs plus gros sponsor, avec Michelin, de l’université d’été du Medef. Et le soutien à son frère est d’autant plus intéressé que Guillaume Sarkozy mijote la création d’une nouvelle entreprise d’assurances qui vise à proposer des produits de retraites par capitalisation et pourrait atteindre un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros en 2019. Autant dire que dans la famille Sarkozy, on se serre les coudes… 
Et le portefeuille !

 

SANS COMMENTAIRES !

Publié dans Retraites

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article