Le PCF veut combattre le recul de la représentation féminine en politique

Publié le par jack palmer

 

La sénatrice Michèle André, présidente de la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre hommes et femmes, a alerté les responsables nationaux des partis politiques quant au risque d'aggravation d'une sous-représentation féminine au Sénat à l'occasion des prochaines sénatoriales. Le PCF partage totalement cette inquiétude, d'autant que les réformes de mode de scrutin mises en œuvre par la majorité présidentielle ainsi que les pratiques politiques dominantes contribuent au recul de la parité dans les hémicycles. Ainsi que Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a tenu à le rappeler dans sa réponse à madame André, le groupe CRC auquel appartiennent les sénateurs communistes compte 13 sénatrices sur 24 membres et est, de plus, présidé par l'une d'entre elles, madame Nicole Borvo Cohen-Seat, sénatrice communiste de Paris. Le PCF est animé de la volonté délibérée de promouvoir l'accès aux responsabilités des femmes dans les institutions républicaines et réaffirme sa proposition d'adopter le mode de scrutin à la proportionnelle à toutes les élections, le mieux à même d'aboutir à une parité effective en politique comme le montrent les différences de représentation résultant des scrutins de liste et des scrutins uninominaux. La réforme des collectivités territoriales annonce de ce point de vue une véritable régression. Dans la perspective du scrutin de septembre prochain, le PCF veille à placer les femmes qu'il présente en position réellement éligible. Des 15 sièges de sénateurs sortants renouvelables investis par ses instances, 9 reviennent à des femmes. Le PCF est pour sa part décidé à combattre dans les actes, et pas seulement en parole, le recul de la représentation féminine en politique.

Publié dans liberté

Commenter cet article