Des Assises pour développer l’Humanité

Publié le par jack palmer

Médias - le 3 Février 2011

Des Assises pour développer l’Humanité

Par Patrick Le Hyaric, 
directeur de l’Humanité et de l’Humanité Dimanche

Débats décentralisés avec les lecteurs, les diffuseurs et les parrains de "l'Humanité" sur les enjeux du pluralisme de la presse, les contenus de nos journaux, de notre site Internet, le développement du groupe et la création d'universités populaires : le programme des 3èmes Assises du journal s'étend sur plusieurs mois et prend vie sur tout le territoire. Avec en point d'orgue, fin avril 2011, un concert de soutien et une grande journée de synthèse.

Nous lançons les 3es Assises de l’Humanité. Durant plusieurs semaines, jusqu’à la veille du 1er Mai, nous impulserons une multitude d’initiatives avec les personnels du journal, les lectrices et les lecteurs, les amis de nos journaux, les utilisateurs de notre site Internet, les constructeurs de la Fête de l’Humanité, les diffuseurs militants, les correspondants de nos journaux, les souscripteurs.

Ces Assises se matérialiseront par des réunions, des contacts, l’élaboration de réflexions et de projets pour développer le groupe Humanité (l’Humanité, l’Humanité Dimanche, l’Humanité.fr, la Fête de l’Humanité, la Terre). Nous associerons à ce travail nombre de partenaires, de personnalités, d’amis du journal, de confrères journalistes, écrivains, syndicalistes, spécialistes des médias, créateurs, annonceurs publicitaires.

Chaque semaine se tiendront une ou plusieurs initiatives : réunions de lectrices et de lecteurs, débats sur les enjeux du pluralisme de la presse, réflexions sur les contenus de nos journaux, de notre site Internet, actes nouveaux pour développer l’Humanité, rencontres avec les marchands de journaux, avec des confrères de la presse audiovisuelle, avec les responsables des stands de la Fête de l’Humanité, lancement des universités populaires de l’Humanité, d’un club des abonnés, création d’une association nationale des diffuseurs. En plus de l’invité de la semaine et des pages Tribunes, une fois par semaine un rédacteur en chef inattendu réalisera l’Humanité avec la rédaction. L’Humanité Dimanche recevra son invité spécial. En mars, un numéro spécial écrit par des jeunes. En avril, un numéro écrit par des syndicalistes, organisation d’un concert de soutien au journal début mai.

Au-delà, nous invitons nos amis, les lecteurs à initier eux-mêmes des rencontres, des actes pour faire connaître et diffuser nos journaux.

Notre objectif ? Faire mouvement avec l’Humanité. Créer, avec celles et ceux qui sont intéressés par son existence, des conditions nouvelles de son rayonnement et de son développement.

Nous nous fixons aujourd’hui ce nouvel objectif pour plusieurs raisons.

La première est qu’au terme de plusieurs années d’efforts, nous avons réussi à pérenniser l’Humanité, à relancer l’Humanité Dimanche, à redonner de la force à la Fête de l’Humanité, et nous recréons notre plate-forme numérique participative, orientée sur la question sociale. Confortons ces atouts !

La deuxième est liée à la fois à la profondeur de la crise du capitalisme et à l’extraordinaire mouvement des peuples que nous sommes en train de vivre. Ceci crée des conditions nouvelles et appelle un développement du journal fondé par Jean Jaurès. Nous sommes entrés dans une période de l’histoire humaine inédite qui rend l’Humanité encore plus utile, indispensable.

La crise du capitalisme bouleverse tout, des réalités aux consciences. Elle s’accompagne d’une crise idéologique et des idéologies, telle qu’on ne l’a jamais connue. La recherche de repères, de débats, d’idées nouvelles devient pressante, tout comme la demande d’issues neuves. Au cœur de ces préoccupations, c’est le sens à donner à la vie en société qui est posé, question à laquelle sont confrontés chaque individu et la planète en son entier. À la suite des révolutions latino-américaines, voici que les peuples du Maghreb secouent le joug des dictatures corrompues et font eux-mêmes leur révolution. Est-ce qu’aujourd’hui le milliardaire Warren Buffett se permettrait de prédire : « Il y a une lutte de classes, d’accord, mais c’est ma classe, la classe des riches qui la mène, et nous la gagnons » ?

À l’opposé, l’Humanité est le journal du parti pris des peuples, de la classe ouvrière, du travail, de la création culturelle, de la cause sociale et environnementale, d’un nouveau projet post-capitaliste. Se donner les moyens de son développement c’est contribuer à réaliser l’humanité.

La troisième raison est que, comme au temps de Jaurès, évidemment dans de tout autres conditions, nous sommes confrontés à l’impérieuse nécessité d’élaborer dans le débat et l’action un projet alternatif à gauche, et de gauche. Celles et ceux qui se reconnaissent en elle et dans l’écologie politique veulent battre M. Sarkozy, la droite, et rejeter l’extrême droite. Ils cherchent des idées, des propositions, des lieux de débats pour être acteurs. L’Humanité et l’Humanité Dimanche se veulent les journaux de ces débats. Ils sont porteurs des démarches et des idées d’une gauche de transformation sociale rassemblée. Nous voulons nous enrichir des réflexions, des idées de celles et ceux qui se réclament du progressisme à la française et qui continuent, pour de multiples raisons, à avoir des préventions à l’égard de nos journaux. Avec toutes et tous nous voulons écrire la charte éditoriale de l’Humanité de ce siècle.

La quatrième raison tient au rôle nouveau et essentiel que prennent les médias et les autoroutes de l’information dans le formatage de la consommation et de l’opinion de nos concitoyens. Plus que jamais, le besoin d’entendre d’autres voix se fait sentir. L’Humanité et l’Humanité Dimanche entendent contribuer à défricher cette indispensable voie inédite pour vivre mieux et changer de pouvoir, de société et de monde. En partant de la vie réelle des peuples, en enrichissant la confrontation des points de vue, à partir d’angles le plus souvent masqués, nos journaux font œuvre utile pour aider chacune, chacun à prendre son destin en main.

Les Assises seront aussi le moment de relancer une souscription pour développer l’Humanité, une campagne publique d’abonnements et d’élargissement de la vente chez les marchands de journaux.

Tel est l’ordre du jour ambitieux des Assises de l’Humanité. Débattre et agir pour donner plus de force, plus d’audience, plus de lectrices et de lecteurs à l’Humanité et à l’Humanité Dimanche. Impulser une dynamique où des dizaines de milliers de lectrices, de lecteurs, d’amis, de sympathisants deviendront acteurs de l’Humanité, encore plus et mieux leur journal.

Le 30 avril, nous nous retrouverons pour une grande journée de synthèse. Ce sera aussi le jour du lancement de la Fête de l’Humanité qui aura lieu les 16, 17 et 18 septembre.

Nous vous proposons de participer à ces débats pour ouvrir les portes de l’espérance. Bref, l’Humanité utile. Utile par l’information qu’elle porte, utile pour se défendre, utile pour se rassembler, utile pour changer la vie et le monde. »

Publié dans Politique

Commenter cet article