Yalta entre la gauche et la droite en Val de Marne ???

Publié le par jack palmer

GROUPE COMMUNISTE

(Communiqué de presse)


Alors que l’accord qui se profile en Val-de-Marne entre Europe Ecologie et Les Verts et le Parti Socialiste pour des candidatures communes aux prochaines cantonales suscite déjà de multiples réactions d’indignation, de désapprobation et de colère contre la division de la gauche qu’il instaure, mais aussi de satisfaction à droite..., la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-les Verts, Cécile Duflot vient de sortir de sa réserve par des propos choquants et totalement hors du temps, rapportés dans les pages Val-de-Marne du « Parisien » de ce matin.


Déclarer que « le Yalta politique est fini dans le Val-de-Marne entre le PS et le PC » témoigne d’une vision très courte et erronée sur les efforts menés jusqu’à présent par les forces de gauche dans notre département. C’est réduire de manière méprisante les relations du PC et du PS et le travail de leurs élu(e)s à des rapports de circonstances et contre nature, en les comparant à ceux qui ont prévalu entre « les pays occidentaux » et « le bloc soviétique » au moment et après les accords de Yalta au sortir de la guerre !!
Cette allusion est choquante et totalement hors des réalités d’émulation et de respect mutuel de réflexion, de travail collectif et d’équipe, qui a prévalu depuis des années et avec la décentralisation au service des Val-de-Marnais autour de Michel Germa puis de Christian Favier.
Sur sa lancée, Cécile Duflot voit aussi un «Yalta entre la gauche et la droite en Val de Marne» auquel il faudrait aussi mettre un terme. Où sont de tels accords, expresses ou tacites ?


En Val-de-Marne comme dans tout le pays, ce sont les idées et les choix politiques des uns et des autres qui se partagent ou s’affrontent avec plus ou moins de réussite pour les réponses d’intérêt général. Dans notre département, c’est avec la population que nous avons élaboré un projet départemental dans le cadre d’« Imagine le Val-de-Marne ». C’est avec elle que nous disons : « Le Val-de- Marne, on y tient ». C’est aussi dans les luttes contre les injustices en tout genre, c’est-à-dire contre les politiques libérales de la droite au gouvernement et contre ses relais locaux que nous agissons au quotidien.
C’est en suivant le cap du progrès politique et social, avec les gens, que nous sommes décidés à continuer à agir. Non en en participant à des petits accords de partage de pouvoir contre nature, comme l’insinue Cécile Duflot qui s’intéresse plus à ce genre de pratiques - bien loin des enjeux écologiques - qu’aux démarches rassembleuses à gauche, pour battre la droite et aller de l’avant.


Pascal Savoldelli Président du groupe communiste Du Conseil général du Val-de-Marne

Publié dans Cantonales 2011

Commenter cet article