« Transports en commun : la politique de classe de la droite et du MEDEF »

Publié le par jack palmer

Paris, le 13 octobre 2010
« Transports en commun : la politique de classe de la droite et du MEDEF »
Valérie Pécresse dénonce les grèves dans les transports en commun, alors que c’est son gouvernement qui crée les difficultés en refusant de retirer une réforme des retraites rejetée par la majorité des Française-s ! Provocation ou schizophrénie ?
Dans le même esprit, le MEDEF et l’UMP prétendent défendre l’amélioration des transports en commun, comme en atteste notamment le cahier d'acteur rédigé par le MEDEF dans le cadre des débats publics Arc Express/Grand 8. Mais ils refusent d’y contribuer en rejetant toute augmentation du versement transport (VT), la contribution des entreprises aux transports en commun. Comment peut-on affirmer qu’on soutient de nouveaux projets de transports et refuser d’accorder les financements nécessaires ?
La droite et le MEDEF font des choix politiques de classe en refusant d'investir en faveur des transports alors qu'ils mobilisent les fonds publics pour aller au secours des banques et des actionnaires. Les transports en commun sont pourtant un élément fondamental de l’économie et les entreprises ont un réel intérêt à leur amélioration. Il est donc logique qu’elles y contribuent pleinement. Le patronat ne peut se défausser sans cesse sur les usagers et les collectivités !
Le groupe Front de Gauche PCF-GU-AC et sa représentante au STIF, Laurence Cohen, portent une toute autre conception des transports et exigent du gouvernement qu’il prenne ses responsabilités en augmentant le taux du versement transport et en transférant le Fonds d’aménagement de la Région Île-de-France (170 millions par an) à la Région, revendications soutenues par la majorité de gauche lors du dernier CA du STIF.
Le groupe Front de Gauche PCF-GU-AC appelle donc à une large mobilisation pour obtenir du gouvernement les financements nécessaires pour un réseau de transports efficace et de qualité améliorant les déplacements des 11 millions de Francilien-nes.
Contact : Manuel Menal – 07 60 51 08 38 – manuel.menal@iledefrance.fr

Publié dans Région IDF

Commenter cet article