SOLIDARITE FINANCIERE AVEC LES TRAVAILLEURS EN LUTTE

Publié le par jack palmer


AUJOURD’HUI INITIATIVE DE COLLECTE DEPARTEMENTALE

MERCREDI 27 OCTOBRE 2010 de 15 heures à 18 heures dans 5 centres commerciaux du département : Ivry Front de Seine, Kremlin Bicêtre Okabé, Thiais – Belle Epine, Créteil Soleil, Fontenay sous Bois-Val de Fontenay.


Depuis plusieurs semaines, de très nombreux salariés du public et du privé, d’entreprises, de branches ou de collectivités luttent et agissent sur leur lieu de travail pour défendre notre système solidaire de retraite par répartition. Ils demandent le retrait de la réforme mise en place à marche forcée par le Président de la République, son gouvernement et sa majorité.
Depuis plusieurs mois, les organisations syndicales unies n’ont cessé, par leurs journées de grève, d’action et de mobilisation réussies, de demander la remise à plat de cette réforme et notamment le maintien de la retraite à taux plein à 60 ans.
Depuis le début Sarkozy et son gouvernement refusent d’engager toute discussion, toute confrontation sur leur projet ainsi que sur d’autres propositions alternatives, alors que 71% de nos concitoyen-nes soutiennent les mobilisations en cours. C’est la validation par le peuple de l’action des syndicats rassemblés et du mouvement social. C’est aussi le rejet pur et simple de cette réforme injuste qui pénalise uniquement les travailleurs et ne règle en aucun cas la question du financement.
Sourd aux demandes légitimes des salarié-es de ce pays, le Président de la République et son gouvernement attisent le feu par leur refus de discuter, leur arrogance, leur mépris et leurs mensonges ! On comprend mieux l’acharnement du pouvoir sarkozyste avec le coup de force perpétré au Sénat. Ainsi, après l’Assemblée Nationale qui a ouvert la porte à la capitalisation, les sénateurs de droite, avec l’adoption d’un amendement gouvernemental, viennent d’avouer vouloir changer de système avec le projet de retraite par points.
Dans le Val-de-Marne, nous sommes partie prenante de ce mouvement social qui s’amplifie. Les travailleurs du Val-de-Marne sont à la pointe de l’action dans de nombreuses entreprises et secteurs comme Sanofi-Aventis, St Gobain, la Tiru à Ivry, les agents territoriaux ou de santé, les enseignants, l’industrie pétrolière, les cheminots, la RATP... Des manifestations se déroulent quotidiennement et elles sont rejointes par les lycéen-nes et les étudiant-es qui sont et seront concernés par cette réforme. Plusieurs dizaines d’établissements scolaires ou universitaires en lutte, en témoignent.
Les grèves et mobilisations sont l’ultime recours des salarié-es que le pouvoir en place refuse de prendre en considération. Ce mouvement d’ampleur inégalée appelle la solidarité active de toutes celles et de tous ceux qui l’approuvent, qui le soutiennent dans les manifestations et de celles et ceux qui n’ont pas pû s’y joindre pour de multiples raisons.
Comme chaque génération, nous voulons donner un avenir meilleur à nos enfants. En balayant la retraite à 60 ans, ce choix est fondamentalement remis en cause.
La solidarité est une arme efficace à la disposition du mouvement social pour faire plier le pouvoir sur cette réforme. Utilisons-la sans modération !

Publié dans Retraites

Commenter cet article