Quand les communistes débattent au fond...

Publié le par jack palmer

... même sans leur direction ! dimanche 13 février 2011.

L'original est sur le lien ci dessus.

 

 

Près de 300 personnes pour la rencontre des "Andrés", les deux députés communistes qui ont proposé aux communistes leur candidature pour les présidentielles.

Cette participation est très large, bien au-delà des militants du réseau Faire Vivre et Renforcer le PCF qui est à l’initiative de l’appel pour une candidature communiste. La plupart des sections du Rhône sont fortement présentes... Il ne manque presque que la direction fédérale, et... l’Humanité qui a carrément boycotté l’évènement !

Le point commun principal est bien sûr que les deux s’expriment sans ambiguïté pour une candidature communiste,

 - Gerin la plaçant comme une alternative à la stratégie du Front de Gauche, nécessaire pour battre Sarkozy en faisant réussir la gauche par l’intervention du peuple, du monde du travail

 - Chassaigne la considérant au service d’un Front de Gauche conçu dans l’esprit du Front populaire, critiquant le FG étriqué que beaucoup vivent dans les débats du programme partagé, où les prétentions du PG dans les cantonales.

 

La différence, au delà de l’opposition forte sur la stratégie actuelle de la direction du PCF, semble bien porter sur la lecture que chacun fait de l’histoire du PCF depuis la mutation et sur les possibilités de bousculer l’ordre des choses.

- Gerin condamne la mutation engagée par Hue et appelle à sortir clairement de la période "Mitterrand", de la constitution de 58, d’une union de la gauche qui a démontré qu’elle ne marchait pas...

- Chassaigne veut faire grandir un mouvement citoyen d’appropriation basé sur la prise de conscience des enjeux, considérant que c’est possible dans le cadre de la gauche si les communistes sont assez forts.

 

Ce qui est sûr, c’est que Gerin affirme qu’il travaillera avec Chassaigne si celui-ci est choisi comme candidat, et que Chassaigne confirme qu’il s’effacera si la conférence nationale ne le choisit pas comme candidat...

Tous les deux considérant que l’intervention des communistes peut créer la surprise, déja pour le prochain conseil national d’Avril...

En fait, il semble que s’il n’y avait pas une direction nationale qui fixe un cadre étriqué et enfermé dans la logique des institutions et des accords possibles avec le PS au gouvernement, les deux députés pourraient être plus proches que certains ne le croyaient... Et c’est la première leçon de cette rencontre.

Pour s’organiser et débattre au fonds, les communistes n’ont pas besoin d’une direction qui ne travaille que pour créer les conditions d’une candidature non communiste, à l’image de Marie-Georges Buffet se promènant partout avec Mélenchon mais qui n’a pas trouvé une minute pour participer à une rencontre avec André Chassaigne !

C’est peut-être ce qui a fait un débat politique passionnant, où les convergences et les divergences ont été exposées le plus clairement possible, où personne n’a cherché le score à l’applaudimètre, mais au contraire cherchait les éléments qui permettront aux communistes d’être en situation de force dans cet affrontement nécessaire contre Sarkozy et ce qu’il représente, et pour une autre société que porte le point de vue communiste.

Merci donc à André pour avoir proposé cette rencontre, et à André de l’avoir accepté et d’y avoir participé en toute franchise...

C’est Bruno Benoît, professeur d’histoire à Sciences-Po Lyon, qui a animé avec intérêt cette rencontre avant de passer la parole aux questions (nombreuses !) dans la salle. L’animateur lance le débat, et les rires quand il fait l’erreur d’affirmer que Chassaigne n’a pas encore de blog sont révélateurs de l’ambiance, amicale et fraternelle.

Le débat est introduit autour du sens politique donné par chacun à sa candidature, André Gerin au nom de son engagement communiste considérant le Front de Gauche comme mortifère pour le PCF, André Chassaigne dans le cadre de la démarche du Front de Gauche pour une candidature communiste qui soit une candidature unique du FG Il annonce une discussion en trois parties, ou chacun répondra alternativement en premier :

- des questions générales

- des questions de politique

- des question sur la présidentielle de 2012 avant ensuite les questions et commentaires de la salle

 

LA SUITE ET A ECOUTER SUR CE BLOG, MEME LIEN QU'A L'ENTAME DE CE SUJET.

-> Quand les communistes débattent au fond...

Publié dans Présidentielle 2012

Commenter cet article