Linky, compteur pas si économe

Publié le par jack palmer

Nouvelle polémique autour du futur compteur d’électricité, testé par ErDF.

Présenté comme « intelligent » et « économe », le nouveau compteur d’électricité, baptisé Linky, qui doit être installé en France à partir de 2012, fait l’objet de nouvelles critiques. Déjà fustigé, entre autres, pour son coût exorbitant (entre 4,2 et 8,4 milliards d’euros, soit 120 à 240 euros par usager sur dix ans !), ce petit boîtier s’avérerait potentiellement plus économe… en emplois qu’en énergie.

C’est une note confidentielle de l’Agence de l’environnement et de maîtrise de l’énergie, révélée par l’AFP, qui l’indique : inutile d’attendre du compteur des économies d’électricité si les ménages ne sont pas informés de leur consommation. Or, justement, Linky ne dispose pas, pour l’heure, d’un « affichage pédagogique en temps réel ».

Ce système, jugé trop coûteux à installer d’emblée, ne sera proposé que dans un second temps par les fournisseurs d’électricité (EDF, GDF Suez, Poweo, etc.), et ce, bien sûr, via un service payant !

Pour l’UFC-Que Choisir, cette étude constitue une nouvelle preuve que « Linky n’a pas été conçu pour réaliser des économies d’énergie, mais est simplement présenté comme tel pour être mieux vendu aux consommateurs ». Linky « est surtout très utile à EDF », ajoute Caroline Keller, de l’UFC. La filiale d’EDF pourra en effet effectuer les relevés de ses compteurs – voire les couper – à distance, économisant ainsi sur le coût de déplacement de ses techniciens, voire sur les emplois de ces derniers...

Autant d’éléments qui ont conduit les élus de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) à réclamer des modifications dudit compteur. Outre ce manque d’informations, Linky serait coupable, selon eux, de « dysfonctionnements au niveau du réglage du disjoncteur », pouvant « provoquer des coupures à répétition ».

Alexandre Fache

Publié dans service public

Commenter cet article