Le parlement doit débattre en urgence de la crise financière

Publié le par jack palmer

Austérité pour les peuples européens

 

Par le groupe CRC-SPG / 1er décembre 2010

Madame Nicole BORVO COHEN-SEAT, présidente du groupe CRC-SPG du Sénat, a écrit aujourd’hui au Premier Ministre, M. François FILLON, pour lui demander, dans le cadre de l’article 50-1 de la Constitution, de présenter une déclaration devant le Sénat sur la situation financière en Europe, déclaration suivie d’un débat et d’un vote, avec l’accord du gouvernement.

La violence de la crise financière qui frappe aujourd’hui l’Irlande de plein fouet, et menace le Portugal et l’Espagne, a des répercussions importantes sur les conditions de vie de l’ensemble des peuples européens. Aucun Etat n’est à l’abri. La crise des financements publics, l’aggravation des déficits interrogent même sur l’avenir de l’euro.

La gravité de la crise qui frappe le système économique mondial est donc confirmée.

Le groupe CRC-SPG demande que d’une part, le Parlement, soit pleinement informé par le gouvernement de la situation et que, d’autre part, un réel débat démocratique puisse avoir lieu sur les réponses alternatives à apporter.

Faire payer les peuples n’est pas la seule voie. C’est aux responsables, banques et actionnaires, de mettre la main à la poche.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article