Le Front de Gauche de Boissy Saint Léger pour donner du sens à la gauche et constituer enfin une vraie alternative à la droite

Publié le par jack palmer

Cher(e)s ami(e)s, Cher(e)s camarades.


Le Front de Gauche de Boissy Saint Léger pour donner du sens à la gauche et constituer enfin une vraie alternative à la droite


Le Front de Gauche de Boissy-Saint-Léger organise une réunion locale (voir invitation ci-jointe) le samedi 09 avril prochain à 10h salle du marché de la ferme.
Par sa présence et son activité sur la ville, par la diversité de ses initiatives, les campagnes qu’il a menées et les résultats qu’il a obtenus lors des élections européennes et régionales, par son opiniâtreté à être sur tous les fronts où droite et patronat sont à l’offensive dans la destruction concertée de nos droits sociaux et conquêtes démocratiques, vous connaissez désormais toutes et tous ce qu’est le Front de Gauche à l’échelle du pays ainsi qu’au plan local.


Programme populaire partagé, composition et élargissement à celles et ceux qui font sa richesse et son originalité (partis politiques, acteurs du mouvement syndical ou associatif, personnalités diverses), candidatures communes aux différentes échéances électorales, le Front de Gauche, vous le savez, n’est pas un nouveau parti politique mais un front de rassemblement, de résistance, de riposte à la droite et au Medef, d’élaboration d’une alternative politique de progrès et de transformation sociale.


A Boissy comme dans le pays, le Front de Gauche veut être d’abord un acteur inconditionnel de la défaite de Sarkozy et de la droite en 2012, un rempart efficace à la banalisation scandaleuse et dangereuse des idées du FN !
Se situant au cœur de la gauche (non en dehors ou en périphérie comme certains se plaisent à le laisser penser), le Front de Gauche se donne pour ambition de transformer et de renouveler durablement la gauche.


Sur le fond comme sur la forme, très loin des castings et de la course aux égos de certain(e)s dirigeant(e)s politiques, deux conceptions de l’avenir sont bel et bien en débat à gauche. Non pas sur « un peu plus » où « un peu moins de gauche » mais bien sur la nature et les conditions du changement.


En clair : Réguler, aménager le capitalisme où en finir avec ce système en crise ? Moraliser la concurrence où faire le choix de la coopération ? Respecter le pacte de stabilité où remettre à plat les traités européens, réorienter l’Europe au service de l’humain et du progrès social ? Ouvrir des centres de santé privés ou faire le choix de la défense et du développement des centres de santé publics ?
Bref, au moment où les résistances et les luttes s’amplifient dans notre pays et dans toute l’Europe contre les plans de d’austérité qu’imposent la commission européenne et le FMI, où de nombreux pays (Tunisie, Egypte..) se libèrent progressivement, des chaines des dictatures dans lesquelles, avec la complicité des pays occidentaux, on les avait depuis bien trop longtemps enfermés, que réapparait des débats de fond sur la justice sociale, les classes et la luttes des classes, l’avenir de la société et du monde, l’économie capitaliste et la dictature des marchés, l’Etat, la libre circulation des capitaux et des marchandises, les nationalisations..., la gauche doit y répondre, clarifier ses idées et son projet !


Les années 2011 et 2012 seront des années décisives. Pourra-t-on transformer les colères populaires, les aspirations et les multiples mobilisations sociales en un changement politique concret pour la vie quotidienne ? Beaucoup en doutent car il faut bien le reconnaître, une partie de la gauche n’a malheureusement aujourd’hui plus le courage des transformations sociales, économiques et politiques nécessaires !


Nous pensons que c’est possible à condition de ne pas faire l’impasse sur les modalités à créer pour y parvenir !


Construction d’un programme politique populaire partagé, dynamique de rassemblement pour mettre en mouvement toutes les forces disponibles, pour que grandissent au cœur de la gauche, jusqu’à devenir incontournables, les exigences d’un vrai changement, voilà brièvement, les ingrédients d’une victoire utile et transformatrice de la gauche.


Multiplier les espaces d’échanges et d’appropriation des idées, préciser ce que devra faire demain la gauche si elle revient aux responsabilités, additionner les forces et les énergies à gauche et non les diviser, respecter les personnalités et les diversités qui s’engagent, c’est, pour résumer, le sens, la visée et la force du Front de gauche.


C’est également l’esprit de la réunion locale que nous organisons samedi 9 avril prochain à laquelle nous espérons sincèrement pouvoir vous y rencontrer. Il y a urgence !


Amicalement Le Front de Gauche de Boissy saint Léger

Publié dans La gauche

Commenter cet article