La politique des transports en IdF, vue par les communistes.

Publié le par jack palmer

Le 7 mai 2010
Communiqué de Laurence Cohen, Conseillère Régionale et Daniel Davisse, Conseiller général Vice-Président aux transports
Deux élu-es communistes aux côtés des Val-de- Marnais-es pour améliorer les transports publics.
Réuni pour la 1ère fois depuis les élections régionales, le nouveau conseil du STIF (Syndicat des transports d’Ile-de-France), présidé par Jean-Paul Huchon, a procédé jeudi 6 mai à l’élection de ses commissions.
Déjà membres du Conseil d’administration lors de la précédente mandature, Laurence Cohen a été élue Présidente de la commission Démocratisation et fait à ce titre désormais partie du bureau, de même que Daniel Davisse qui a été élu Vice-Président du STIF, représentant les départements de petite couronne.
Lors de cette première réunion, Laurence Cohen a notamment affirmé qu’il fallait que le STIF fournisse des efforts encore très conséquents en matière de renforts d’offre de transport, compte tenu des attentes et des besoins. Le quotidien des usagers reste très difficile dans les RER, dans le métro, en particulier sur les lignes comprenant des fourches comme les lignes 13 et 7, et également sur de très nombreuses lignes de bus en banlieue et en particulier dans le Val-de-Marne, dont la quasi-totalité des lignes structurantes restent surchargées. La hausse de la fréquentation des transports collectifs sur les trois dernières années est telle que la politique de renforts déjà engagée par le STIF depuis 2006 doit être encore amplifiée.
Autre point fort de l’engagement de Laurence Cohen et Daniel Davisse pour ce nouveau mandat : La poursuite de la mise en place d’une tarification sociale et la création d’une zone unique à 56 euros, conformément à ce qu’a porté le Front de Gauche pendant la campagne des régionales.
Pour que le STIF ait les moyens d’une politique pleinement ambitieuse, de nouveaux financements sont évidemment nécessaires, en particulier via le déplafonnement du versement transport des entreprises. Et plus que jamais c’est l’intervention de l’Etat qui doit être au rendez-vous.
Pour faire aboutir tous ces projets, une forte mobilisation, des salarié-es, des usagers, des syndicats sera nécessaire. En tant que Présidente de la commission Démocratisation, Laurence Cohen a dores et déjà souhaité que tous les comités de lignes puissent être mis en place d’ici la fin de l’année.
« Face à un gouvernement offensif et décidé à passer en force pour imposer son projet de grand 8, nous sommes déterminé-es, à être un point d’appui pour le Val-de-Marne, notamment pour faire aboutir le projet de rocade de métro rapide Orbival, projet majeur et indispensable pour notre département. Orbival rassemble unanimement les élus val-de- marnais quelle que soit leur sensibilité politique et bénéficie d’une mobilisation populaire très large, avec plus de 52 000 personnes lui ayant déjà apporté leur soutien. » ont expliqué Laurence Cohen et Daniel Davisse.

Publié dans Région IDF

Commenter cet article