Grand Paris : Union sacrée pour le supermétro

Publié le par jack palmer

 

Les conseils généraux de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne ont proposé hier un tracé commun. Le futur métro ferait deux boucles sans exclure Val-de-Fontenay

 

 

A l’est, du nouveau. Les conseils généraux de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne ont dévoilé une proposition commune sur le tracé du futur métro de rocade du Grand Paris. Un document transmis hier au ministre (NC) de la Ville, Maurice Leroy, et au président (PS) de la région, Jean-Paul Huchon. Le métro qu’appellent de leurs vœux le 93 et le 94 opérerait, à partir de Champigny-sur-Marne, deux boucles.


La première dessert Le Bourget en passant par l’est de la Seine-Saint-Denis via Noisy/Champs, Clichy-sous-Bois ou Sevran. La seconde dessert Saint-Denis en passant au centre du 93, via Rosny-sous-Bois et Bobigny. Une troisième branche est également prévue pour rejoindre Val-de-Fontenay, qui deviendrait gare terminus du métro de rocade.

Cette position partagée lève un obstacle de taille à la réalisation du futur réseau de transports. Jusqu’à présent, il y avait notamment un hiatus en Seine-Saint-Denis autour du projet Arc Express. Le « couloir » initialement établi par le Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France) desservait surtout les villes proches du périphérique, avec un tronçon entre Val-de-Fontenay et Bobigny. Ce projet est aujourd’hui écarté au profit de la boucle plus centrale, sans pour autant priver Val-de-Fontenay d’une desserte.


Pour Christian Favier, le président (PC) du conseil général du Val-de-Marne, « ces propositions sont extrêmement favorables au département puisqu’elles reprennent intégralement ce que l’on promeut avec l’association Orbival depuis des années ». Une association à laquelle son homologue (PS) de Seine-Saint-Denis, , a adhéré juste après son élection en 2008. « C’est en s’appuyant sur leur travail que nous avons travaillé à marche forcée à l’automne pour imaginer un prolongement d’Arc Express en Seine-Saint-Denis qui ne soit pas concurrent de celui du Val-de-Marne », explique-t-il. Christian Favier estime ainsi qu’« on n’a pas sacrifié Val-de-Fontenay. Surtout que la gare doit recevoir à terme le prolongement du tramway 1 et de la ligne 1 du métro ».

La belle unité connaît toutefois ses limites. Alors que Claude Bartolone estime que « tout le monde reconnaît que si on veut que le projet donne des résultats, il faut commencer le chantier partout et en même temps », Christian Favier demande « que les études démarrent dès maintenant dans le Val-de-Marne ». Pour lui, le travail entrepris par l’association Orbival a donné de l’avance au 94, qu’il faut faire fructifier.

 

 

Le Parisien LOUIS MOULIN (AVEC JULIEN DUFFÉ)

 

Votre entreprise ou association souhaite soutenir le projet Orbival... Cliquez-ici

Publié dans Région IDF

Commenter cet article