Free n'échappera pas à la hausse de la TVA

Publié le par jack palmer

Par Sylvain - 28/12/2010 17:31:14 CET - Categorie: Internet - Source: Le Point

Alors que le journal Le Parisien informait hier son lectorat d'une éventuelle manipulation (une astuce) de la facture de l'offre triple-play de Free, qui aurait permis au FAI d'éviter la hausse de la TVA sur la partie télévision, le journal Le Point publie un démenti de son PDG Xavier Niel, mettant ainsi un terme à un début de polémique.

 

Le 21 décembre dernier nos confrères du site ZDNet.fr publiaient un article selon lequel Free s'apprêtait, au moyen d'une subtile opération de "découpage" de sa facture, à contrer l'augmentation de la TVA (en partie) sur les offres triple-play qui provoque chez tous les FAI une hausse oscillant entre 2 et 3 euros sur le prix de l'abonnement mensuel. Free aurait donc dans un premier temps envisagé (selon le site) de ne pas modifier son tarif mais de faire apparaître une ligne supplémentaire sur sa facture et désignée comme : "Taxe Baroin/Sarkozy", une manière de détailler sa facture et de faire comprendre à ses abonnés qu'elle subit, elle aussi, la hausse des prix.

 

Si en substance, les trois offres : Internet, Télévision et Téléphonie auraient ainsi été facturées 9 euros HT, cela aurait permis de n'appliquer la TVA 19.6% que sur les services Internet et téléphonie et non sur l'ensemble du tarif de l'offre, le volet télévision restant assujetti à une TVA réduite de 5,5 %. De quoi semer le trouble et faire réagir vivement la concurrence ainsi que le gouvernement. Christine Lagarde Ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie a fait rapidement savoir à l'AFP : « Free ne peut pas, unilatéralement, s'exonérer du respect de la loi »…

Ce que ce dément aujourd'hui Xavier Niel interrogé par Emmanuel Berretta du journal Le Point, le PDG de Free qui précise : "C'est n'importe quoi… On a dit des idées originales, pas de la fraude."

De quoi mettre un terme à toute polémique et faire taire les "on dit", même si de son côté Bercy ajoute : "Lorsque Free facture une offre composite à 29,90 euros par mois, cette offre ne pourra plus être soumise au taux réduit même s’il existe des modalités spécifiques de facturation (par exemple en distinguant artificiellement le coût de chaque prestation)"

Alors, après un rejet par le FAI de la taxe "Copie Privée" (lire : Free rejette la taxe "Copie Privée" qui vise sa Revolution), il semble que Free puisse nous réserver quelques bonnes surprises sur sa stratégie à venir. Mais le FAI n'entend pas communiquer sur le sujet dans l'immédiat... Laissant la concurrence réagir et, qui sait, peut-être tenter, elle aussi, de s'aligner sur les bonnes idées du trublion. De quoi servir, une fois de plus, les intérêts du client final.

Publié dans On se parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article