Contre la fermeture du service de chirurgie cardiaque du CHU Mondor

Publié le par jack palmer

Communiqué de Presse
Ivry-sur-Seine, le Vendredi 18 février 2011

Mobilisons nous contre la fermeture du service de chirurgie cardiaque du CHU Mondor et pour défendre le droit à l’accès à la santé pour tous
En prévoyant cette fermeture, l’Agence régionale de Santé (ARS), son directeur Claude Evin, s’inscrivent dans la volonté gouvernementale de brader la santé au privé dans la logique de la loi Hôpital Patient Santé et Territoire.
C’est bien l’ensemble de l’hôpital public, de la santé publique qui sont menacés. On ne compte plus les fermetures de service, les suppressions d’emplois, notamment dans le Val-de-Marne. Le gouvernement souhaite soumettre l’offre de soins au sacro-saint critère de rentabilité au mépris des impératifs de santé publique, de réponse aux besoins des populations.
Opposé-es à ces décisions arbitraires, les usagers, les élu-es, les syndicats, les associations, les hospitaliers et les universitaires, se mobilisent pour défendre le droit d’accès à la santé pour tous et une offre de soins de qualité. Le parti communiste, ses militant-es, ses élu-es y sont engagé-es et exigent un moratoire sur l’ensemble de ces restructurations et en particulier celles prévues par l’AP-HP. C’est pourquoi, ils seront présents à la manifestation et rassemblement prévus le 22 février pour la défense de Mondor initiés par une coordination de défense de l’hôpital.
Ils s’inscrivent dans les assises régionales de la santé prévues cette année avec les acteurs de la santé, les syndicats, les populations, les associations, les élu-es pour en faire un véritable lieu d’élaboration démocratique permettant l’expression des besoins de santé et son contrôle démocratique.
Ils préparent d’ores et déjà la journée nationale d’action en direction des ARS du 2 avril prochain.
Notre système de santé a besoin de se transformer pour lutter plus efficacement contre les inégalités sociales et territoriales. L’accès aux soins doit être exclu des logiques de concurrence et de rentabilité financière. Il doit s’inscrire dans une vision solidaire et de proximité en redonnant à l’hôpital public les moyens d’assurer ses missions.
C’est de cette vision que les candidats présentés par le PCF, le Front de gauche sont porteurs dans le cadre des élections cantonales des 20 et 27 mars prochain.


Laurence COHEN,
Secrétaire départementale du Val-de-Marne

Publié dans 94

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article