Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Continuons dans le conducteur décérébré !

Publié le par jack palmer

Continuons dans le conducteur décérébré !

Il y a quelques années, dans mon proche passé militant, j’ai eu à animer au mondial du 2 roues, un forum sur le « futur du 2 roues motorisés ». Et, entre autres, j’avais comme participant un journaliste de Moto Magazine et Monsieur Cavret, DG de BMW Motorrad France 1. Propriétaire et utilisateur de BMW depuis environ 19 ans, j’étais content de rencontrer celui dont les mains contrôlaient en partie l’avenir de mon plaisir au guidon de la marque teutonne. Loin de moi l’idée de revenir sur une politique commerciale étonnante, l’abandon du créneau historique du « roule toujours » et le retrait du côté « motard passion » au bénéfice du « motard pognon ». Passons... Non non non, mon courroux était ailleurs, et en l’occurrence, je me retrouvais bien seul sur le dossier, car mes petites camarades journalistes de Moto Magazine étaient plutôt en accord avec la tendance et donc, à l’inverse de mes propos.

L’objet du litige fait environ 1,5 cm, on en trouve 2 par moto et ils servent à contrôler en permanence la pression des pneus... L’argument de Cavret et des journalistes est que c’est un élément de sécurité pour le conducteur, moi, je dis que c’est un élément de responsabilitstion. Eux disent qu’à défaut, la technologie pallie aux carrences humaines, moi, je dis qu’elles doivent des assistants et non des palliatifs déresponsabilisants. Je sais, je suis un vieux con, mais j’assume...

Bon, le débat passe, les années aussi, je maintiens mon idée. Et hier soir, je suivais une voiture dans un bourg, elle met son clignotant à gauche pour tourner dans la même rue que moi. Son clignotant s’arrête de clignoter mais elle vire méchamment à gauche pour rentrer dans une cour. Mon doigt dégaine et appuie vigoureusement sur le klaxon pour signifier un mécontentement autant que ma surprise. Le conducteur, l’air étonné, m’insulte copieusement... Du moins, c’est comme cela que j’ai traduit les gestes et soubresauts de l’ombre que j’ai vu... :)

Et puis, quelques secondes après, j’ai réfléchi et je pense avoir compris ce qu’il s’est passé... Il a mis son clignotant, a tourné une première fois et le clignotant a rencontré la butée de retour, il s’est donc éteint, mais le conducteur avait déjà entrepris son changement de direction vers la cour, probablement en pensant que le clignotant clignotait toujours.

Qui n’a jamais pesté contre la butée des clignotants qui fait sauter le clignotant parce qu’on est juste dessus ? Qui n’a jamais eu à remettre le clignotant parce qu’il s’était arrêté avant la fin de la manœuvre ? A l’inverse, qui n’a jamais pesté contre un clignotant oublié sur la voiture de devant pendant quelques centaines de mètres après le changement de direction, sans qu’on puisse savoir si il cherche sa route, si c’est un oubli, donc en hésitant à le doubler, tout faisant appel de phare et coups de klaxon ?

La faute à qui ? Le conducteur ou la « technologie qui pallie la carence du conducteur » ? Continuons à ne plus réfléchir sur la route, à utiliser ce genre de « gadgets » chers et aussi inutiles qu’abêtissants, et on arrivera à des véhicules avec un bouton ON/OFF qui se géreront tout seuls ! Déjà entre les essuies glaces automatiques, les phares automatiques, les contrôleurs de pression, les … Le conducteur a t il encore un cerveau ?

PS : Ne me parlez pas des outils qui seraient censés libérer le conducteur des tâches secondaires pour se focaliser sur la route ! Supprimons les cendriers, les autoradios et les passagers, on pourra en reparler... Regardez en moto !

1 BMW division moto pour les non germanophones

Publié dans On se parle

Commenter cet article