COMMUNIQUE DE PRESSE

Publié le par jack palmer

Ce mardi 15 mars 2011 au matin, des tracts d'extrême droite attaquant violemment la CGT - au travers d'un de ses militants - et des agents de maîtrise issus de l'immigration, ont été découverts dans des locaux RATP à Paris (Porte de Clignancourt).

Ces tracts étaient accompagnés de bouteilles d'essences bouchées par des saucissons...


Ces faits se déroulent alors que les politiques en vigueur génèrent peurs et précarité sociale que le FN ne manque pas d'exploiter, détournant ainsi l'attention des véritables causes de l'exploitation dont sont victimes les travailleurs, quelle que soit leur origine, pour le plus grand profit de ceux qui ferment les usines et font prospérer la finance.


Cette affaire prend également place dans un climat où les discours tenus par le pouvoir actuel, en particulier autour de l'identité nationale ou de la place de l'islam, encouragent une libération de la parole et des actes hostiles à l'immigré comme au français qui n'est pas de souche ou à une organisation comme la CGT qui « agit pour une société démocratique, libérée de l'exploitation capitaliste et des autres formes d'exploitations et de domination, contre les discriminations de toutes sortes, le racisme, la xénophobie, et toutes les exclusions ».


La CGT/RATP condamne avec la plus grande fermeté de tels actes, elle continuera avec une énergie renouvelée à faire tout ce qui est en son pouvoir afin de faire reculer partout dans l'entreprise et la société, le racisme, la xénophobie et toute attitude antisyndicale.


Nous exigeons qu'il en soit de même de la part de la RATP et de ses responsables comme des pouvoirs de tutelles.


De tels actes ne doivent être ni tolérés, ni minimisés et leurs auteurs doivent être découverts, poursuivis et lourdement sanctionnés.
Paris, le 15 mars 2011 – 21h30

Publié dans liberté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article