Organisation des transports publics en Île-de-France : exigeons la concertation et un grand débat public

Publié le par jack palmer

mardi 29 septembre 2009



Suite au conseil d’administration extraordianaire du STIF, les élus du groupe CACRPG communique leur position sur l’organisation des transports publics en Île-de- France.
Ils se félicitent de l’adoption à l’unanimité (en l’absence de la droite), lundi 28 septembre, de la délibération de son conseil d’administration relative à l’amendement gouvernemental au projet de loi sur l’organisation et la régulation des transports ferroviaires et exigent la concertation et un grand débat public.

Le communiqué :

Organisation des transports publics en Île-de-France :

exigeons la concertation et un grand débat public.

Les administrateurs du groupe CACRPG au STIF (Jean Brafman, Laurence Cohen et Pascale Le Néouannic) se félicitent de l’adoption à l’unanimité des présents (en l’absence de la droite), lundi 28 septembre, de la délibération de son conseil d’administration relative à l’amendement gouvernemental au projet de loi sur l’organisation et la régulation des transports ferroviaires.

Cet amendement, adopté en catimini, révèle la duplicité du gouvernement qui fait semblant de prendre la défense de l’entreprise publique pour mieux ouvrir à la concurrence les nouvelles infrastructures en les transférant à la RATP et le matériel roulant au STIF.

Dans sa délibération le STIF demande au gouvernement de retirer cet amendement et réaffirme son rôle essentiel, il exige le maintien des missions de service public de la RATP au bénéfice des usagers Franciliens et il demande que soit garanti le partenariat entre l’Etat et les collectivités territoriales pour réaliser au plus vite le plan régional de mobilisation pour les transports. Les usagers l’attendent…

La délibération du STIF est le fruit d’un travail collectif au sein de sa majorité. Elle prend en compte les intérêts des collectivités, du service public des transports et des usagers. A la demande des administrateurs communistes, alternative citoyenne et parti de gauche, elle insiste particulièrement sur "l’attachement du STIF au service public de transport et la nécessité de conforter ses entreprises au moment où elles sont confrontées à la menace rampante de privatisation".

Les élus CACRPG rappellent qu’ils sont résolument opposés à une privatisation des transports et refusent l’application du règlement OSP avec ses objectifs affirmés ou masqués de mise en concurrence. Ils affirment qu’il est indispensable d’organiser, rapidement une grande concertation démocratique où tous les acteurs, élu/e/s, salarié/e/s, usagers, pourront exprimer leurs besoins et points de vue en matière de transports publics.

Ils proposent également la création d’un grand pôle de service public national des transports, associant RATP, SNCF et RFF, partenaires d’un STIF renforcé, doté de plus de ressources et élargi à des représentants des usagers et les salariés : tout le contraire de ce que le gouvernement prévoit et met en œuvre !

Publié dans Région IDF

Commenter cet article