Le Front de gauche prend de nouvelles initiatives

Publié le par jack palmer

Le Front de gauche prend de nouvelles initiatives

Rencontre . Le PCF, le Parti de gauche et la Gauche unitaire pour « une alternative de transformation sociale et écologique ».

Réunies le 10 juillet dernier, les organisations du Front de gauche ont confirmé leurs « convergences de vues sur la situation politique et sociale » de la France. Constatant que « la crise du système capitaliste continu[ait] de se développer », le Parti communiste français, le Parti de gauche et la Gauche unitaire ont dénoncé « l’offensive antisociale » et le « soutien aux logiques financières et à un type de développement uniquement tourné vers le profit maximal ». Ils ont souhaité poursuivre la lutte pour « l’emploi, les salaires et tous les revenus, la défense et le développement des services publics, le refus catégorique du recul de l’âge de la retraite, la bataille contre le réchauffement climatique de la planète et pour le respect des équilibres écologiques ».

Les trois partis ont estimé que « l’abstention massive des classes populaires et des jeunes » lors des élections européennes et le recul « des forces qui se réclament de la social-démocratie sanction[naient] les organisations qui se sont ralliées aux logiques libérales ». Se félicitant de ses « résultats positifs », le Front de gauche a considéré comme « indispensable de répondre aux attentes » de ceux qui souhaitent une « rupture avec les logiques capitalistes et les modèles productivistes » en construisant « une alternative de transformation sociale et écologique » capable de « battre la droite durablement ». Un « grand chantier public de construction de cette alternative » devrait prochainement s’ouvrir afin de travailler sur « l’utilisation de l’argent au service de l’intérêt général et du développement durable », « l’évolution des pouvoirs dans les institutions, dans les entreprises et dans la vie publique » et « la mise en place d’un nouveau mode de développement économique, social et culturel ». L’ensemble « des citoyens qui le souhaitent » seront invités à participer à cette « construction » qui se conjuguera avec des « campagnes d’urgences » qui viseront à « mieux faire connaître les propositions de lois déposées pour les salaires, pour l’interdiction des licenciements dans les entreprises qui versent des dividendes et pour la défense des services publics ». Le Front de gauche veut également travailler sur « le droit et le financement des retraites dès soixante ans » et préparer le sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique tout en ouvrant « un groupe de travail sur les prochaines échéances régionales » qui viserait à créer « un rassemblement porteur de mesures réellement ancrées à gauche ».

Publié dans Société Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article