De l'argent pour la N19

Publié le par jack palmer


Discours prononcé devant plus de 200 élus, les riverains, usagers de la RN 19 et la presse, le mercredi 1er avril sur le pôle gare de Boissy-Saint-Léger :

Monsieur le Député,

Mmes et Mrs les Sénateurs,

Mme et Mrs les Conseillers Généraux,

Mme et Mrs les Maires, chers Collègues,

Mme, Mrs les représentants des victimes de la RN 19,

Chers amis,

 

Nous voilà réunis, de nouveau, pour dire notre mécontentement à l’Etat à propos de la déviation de la RN 19. Toujours plus nombreux impactés par des engagements non tenus, par un chantier qui n’avance pas assez vite, par un manque de lisibilité sur les intentions réelles de faire bouger ce dossier, vite !

Vite car il y a urgence, l’explosion de l’accidentologie 2008 nous le rappelle cruellement. Encore en décembre et janvier des piétons ont été fauchés dans la traversée de Boissy-Saint-Léger, grièvements blessés…

Les 4 carrefours RN19/Avenue de Gaulle, RN19/bld de la Gare, RN 19/rue de Brévannes, RN19/rue de Valenton sont devenus tristement célèbres et identifiés comme étant des plus dangereux dans le Val-de-Marne. Des piétons qui n’osent plus mettre le nez dehors, longer ou traverser la RN 19, des accidents à répétition qui sont vécus comme autant de drames et de cauchemars, voilà notre quotidien.

Vite car il y a urgence, à rendre accessible le pôle Gare à Boissy-Saint-Léger pour les usagers des transports qu’il faut encourager pour inverser la tendance du tout auto. Quelle logique y a-t-il à avoir investi 8,5 M € pour réaliser le pôle gare multimodal et une gare routière qui voient les bus perdre tout le bénéfice du temps gagné sur la voie de bus en site propre entre Villecresnes et l’entrée de Boissy dans la traversée de Boissy-Saint-Léger. Songer qu’il faut parfois ½ heure pour arriver à la gare RER et au pôle.

Vite car il y urgence, du point de vue de l’environnement et de la qualité de vie des riverains et des usagers. Des milliers de véhicules qui inondent les rues de nos villes  riveraines, qui cherchent un exutoire pour sortir de bouchons inextricables.

Des milliers de véhicules qui utilisent des voiries qui ne sont pas structurées et calibrées pour recevoir un tel trafic et les rendent dangereuses pour nos habitants.

Des centaines de milliers d’heures perdues dans les bouchons qui n’en finissent plus, pour les habitants du plateau Briard et de Seine et Marne. Une heure le soir pour rentrer chez soi à Boissy-Saint-Léger à partir de la RN 406 de Créteil ou de Bonneuil, c’est monstrueux.

Des Milliers de riverains qui supportent quotidiennement bruits, odeurs et pollution et qui se remplissent les poumons de CO2. Des façades noircies, une végétation qui dépérit autant d’atteinte à la santé, à la nature, à la qualité de vie de nos concitoyens.

Vite car il y a urgence, le mécontentement se transformant en colère, en indignation qui s’étend. Pour preuve, l’association des villes riveraines de la RN 19 comptait 11 villes, nous sommes maintenant 15 avec l’arrivée de Varennes Jarcy, de Brunoy de Valenton et de Yerres, elles aussi touchées par les dommages collatéraux d’une déviation qui n’en finit pas de s’achever, par les nuisances, la pollution et les dangers de ce tronçon de la RN 19.

Témoignage des nuisances qui augmentent et s’étalent, deux autres villes frappent à la porte de l’association des villes riveraines de la RN19 : Crosne et Bonneuil-sur-Marne. Je proposerais à l’association de les accueillir.

De plus en plus nombreux sont les habitants impactés par les désordres et les dangers de cette RN. De plus en plus nombreux sont celles et ceux qui se lèvent face à l’immobilisme de l’Etat qui joue la montre.

Alors oui, c’est vrai face à l’urgence, nous enregistrons quelques avancées. Oui c’est vrai le 14 avril un radar fixe sera enfin installé dans le centre de Boissy-Saint-Léger et dans le sens Province/Paris après avoir été remis en cause il y a peu de temps. Nous le demandons !

Oui le marquage au sol a été repris mais il reste certains passages piétons à réaliser d’urgence. Nous le demandons !

Oui l’Etat dit débloquer 14,5 M € en 2009 au titre de la fin de Contrat de Plan Etat Région 2000/2006. Mais si c’est pour dire qu’il va falloir encore 2 ans pour terminer la tranche Nord c’est inacceptable, il faut accélérer ce chantier, nous le demandons !

Depuis 2001, les travaux ont commencé Allée des FFI, voilà presque 9 ans que les travaux ont débuté, que les Boisséens et les usagers du Plateau Briard et au-delà vivent dans une situation qui est dégradée au regard de la situation initiale.

Combien de temps devrait encore durer notre calvaire !

Oui il faut ouvrir « maintenant » le PS5, supprimer un feu et la raquette de retournement dans la Haie Griselle pour fluidifier le trafic. Nous le demandons !

Le trafic augmente et il n’y a même plus de réelle 2 fois deux voies dans la Haie Griselle qui existaient et étaient beaucoup plus lisible dans le passé, les bouchons augmentent.

Quelle logique y a-t-il à avoir investi 100M€ pour réaliser la tranche Nord qui n’en finit pas. Cet ouvrage réalisé sous le RER pour 18M€ est une performance industrielle mais elle ne doit pas devenir un pont pour rien…si nous n’avons pas de visibilité sur la réalisation de la « tranche Sud ». A quoi servira-t-il ?

L’Etat cherche t-il à gagner du temps, l’Etat veut-il remettre en cause les contributions prévues de 30% pour sa part  et de 70% pour la part de la Région Ile de France ?

L’état veut-il faire payer le Conseil Général qui n’a pas vocation à intervenir sur une Route Nationale, autrement que par le soutien inconditionnel à la déviation de son président Christian FAVIER  représenté aujourd’hui.

Nous voulons que soit instruit le dossier technique du tunnel devant la Commission Nationale de Sécurité, « maintenant » pendant que nous finissons la tranche Nord de cette déviation. Nous le demandons !

Nous voulons que soit contractualisé entre l’Etat, la Région et les villes riveraines le calendrier de réalisation et les financements de cette tranche sud qui marquerait le contournement complet de Boissy-Saint-Léger. Nous le demandons !

Nous le demandons, unanimes toutes les villes, tous les riverains, tous les  usagers, tous les Boisséens, toutes les familles de victimes, nous le demandons mais pas n’importe comment, pas n’importe quand. Nous le demandons « maintenant » !

Nous voulons que soit inscrit « maintenant, aujourd’hui, demain  pas dans 2 ans ou 3 ans» au Plan de Déplacement et de Modernisation des Itinéraires de la Région Ile de France la terminaison de cette déviation trop longtemps attendue. Nous le demandons !

Lorsqu’une cause est juste, lorsqu’une cause est noble, tous les clivages politiques s’effacent.

Nous sommes unanimement d’accord pour solliciter de tous les bords, quelque soit nos appartenances politiques et nos responsabilités, Députés, Sénateurs, Conseillers Généraux, Conseillers Régionaux, Présidents de Communautés d’Agglomération, Maires, élus, ou simples citoyens, la terminaison rapide et totale de la déviation de la RN 19.

Personne ne manque d’ardeur pour défendre notre cause et la déviation complète. Les positions que nous prenons doivent relayer les attentes exprimées par les élus locaux que je viens d’exprimer au nom de tous mes collègues.

Est-ce possible que dans la lettre du Préfet de Région n°166 de février 2009, celui-ci fasse l’apologie du plan de relance qui mobilise 1 milliard d’euros pour l’Ile de France, affirmant les priorités aux transports en commun et aux routes, et qu’il n’y ait rien pour la RN 19 ?!

Est-il possible que l’Etat reste sourd à un tel consensus à une telle urgence ? Alors que sa part sur le coût de 160M€ de réalisation de la tranche sud ne représente que 48M€ sur un programme pluri annuel de 2 ou 3 ans et alors que la Région Ile de France par la voix de son Président Jean Paul HUCHON a déjà fait savoir qu’elle était prête  à suivre et a inscrit  la déviation de la RN 19 au SDRIF. Je rencontre le Président le 27 avril pour confirmer les intentions de la Région.

Un blog a été créé, une pétition est soumise à votre signature. Signer aujourd’hui ou sur le Blog des Elus en Colère : http://deviation.rn19.free.fr/. Nous souhaitons maintenant la porter « en délégation » à Matignon en demandant une audience à Monsieur le 1er Ministre.

Nous continuerons d’agir ensemble pour obtenir la déviation complète et sa poursuite jusqu’à Brie-Comte-Robert.

Nous voulons être compris, nous voulons être entendu, nous voulons être soutenus, nous voulons la déviation MAINTENANT !

 

Merci de votre attention

 

Compte rendu du Parisien Libéré 94


Régis CHARBONNIER

Maire de Boissy-Saint-Léger,

Président de l’association et aux noms de l’ensemble des Maires pour la déviation de la RN 19

Publié dans Boissy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article