La vérité sur Florence Cousin ...

Publié le par jack palmer

Actuellement en route vers l’hôpital, dans une ambulance dont la sirène troue la nuit de Paris, en compagnie de Fatima Brahmi, la déléguée CGT du journal, son amie, Florence Cousin, qui cesse donc à cet instant sa grève de la faim, a obtenu un accord transactionnel remplaçant et annulant son licenciement pour “incompétence professionnelle”. Elle quitte Libération dans le cadre d’un licenciement économique, comportant des dispositions protégées par une clause de confidentialité jugées “plus que positives” par son entourage.

Lettre ouverte à Laurent Joffrin, par Gilles Tordjman.


samedi 21 mars 2009 (13h10)
Copyright Michel Puech - http://photos.puech.info

Voici la vérité sur florence c. .... ma vérité ......

(en rappelant que je ne cesse personnellement depuis deux semaines, et malgré sa détermination, de lui dire et de lui redire d’arrêter cette grève de la faim et de se refaire une santé ... loin de ce lieu de haine et de mépris où elle a trop longtemps été méprisée et humiliée)

depuis le début de sa grève de la faim (une grève de la faim intégrale, n’en dépêche aux esprits chagrins qui ne peuvent pas imaginer qu’une petite femme fragile aille tête la première jusqu’au bout de sa vie et sa vérité) ; florence m’a dit qu’elle essaye de dormir dans la journée (ou AU MOINS de se protèger des rencontres intempestives et des agressions

.... en se cachant sous la couette et en mimant le sommeil) ...

libre à vous d’imaginer des fictions assistées, je n’ai cessé depuis le début de vous raconter la vérité de florence c.

sa seule faute à libé aura été d’accepter trop longtemps trop d’humiliations répétées (et d’en refuser une dernière ... trop c’est trop .... même pour qui sait endurer le malheur et les vexations répétées ... ) ... la mienne ayant été pendant trop d’années de l’encourager à écrire ... tellement c’était sa vocation ... et son talent d’écriture est très grand, c’est le résultat d’une longue pratique littéraire et d’une sensibilité extrême aux mots et à la langue ...

... .....c’est aussi et surtout cette double stratégie humiliante .... la laisser écrire pour le guide culture, comme l’a fait pendant des années samuel douhaire, maintenant à télérama, passer ses papiers coupés et réécrits n’importe comment, et elle qui disait, courageuse, non non ça ne fait rien ; mais qui en mourait à petit feu ..(ceux qui ont une pratique REELLE de l’écriture comprendront .), .l’esclavagiser à bon prix tout en lui refusant malgré son travail.modeste et patient un vrai statut de journaliste ... pour la reléguer au rôle de "soubrette du service" guide culture comme elle le disait en faisant semblant d’en rire, des larmes dans la voix .... c’est cette double stratégie sadique qui l’a reléguée à des postes subalternes où elle travaillait comme une malade (à la photo, à l’édition) ... la direction cherchant dans l’ombre depuis longtemps à accumuler contre elle de vrais dossiers de police, des dossiers à charge, en la poussant à la faute ...

quand il n’y a pas de faute, on l’invente ...

le dossier à charge contre florence cousin est vide, on l’a monté de toute pièce ... quant aux casseroles qu’elle porte depuis des années, j’en sais quelque chose, rien de plus facile à accrocher au dos de qui n’est pas conforme, pas "comme les autres ....." ... et ensuite, rien de plus difficile que de les décrocher, de casser une image négative ....

c’est parce qu’elle ne s’est jamais -contrairement aux syndicalistes de sud ou d’ailleurs- servi de sa position à la cgt pour se protéger des coups ou avancer hiérarchiquement dans le journal qu’elle est considérée depuis des années comme une pauvre fille ...

ni cynique, ni ambitieuse, trop honnête ; trop consciencieuse, trop croyante (dans la vérité ; en dieu) elle a été broyée par une direction sadique et des journalistes peureux qui ne l’aimaient pas ....... dès que sa protection syndicale a été levée ...

si elle s’était servie comme tous les autres de sa position à la CGT ... elle serait journaliste encartée depuis 6 ou 7 ans ...

je suis fatigué des contre-vérités sur florence, écoeuré ...

je sais qu’elle va en terminer bientôt avec ce combat épuisant ... qui ne rime plus à rien ....elle va arrêter ....elle me l’a dit ... . mais quand des "journalistes" de libé qui la méprisent (ça, elle le voit bien) lui disent de baisser les bras, de prendre l’argent et de se tirer vite fait, elle entend qu’ils lui disent en vérité : "débarasse le plancher, pouffiasse", et ça elle ne l’accepte pas ...

’aider, c’est aller la voir (elle ne veut pas lire ce qu’on écrit sur internet, elle m’a dit et répété qu’elle n’y avait que des ennemis qui disaient des choses horribles sur elle ... ce qui n’est pas faux) ....

juste lui parler à l’oreille, ou la soutenir du regard sans rien dire, ... elle sait maintenant reconnâitre ses amis ...

http://www.mediapart.fr/club/blog/l...



De : IlROsso... samedi 21 mars 2009

Comme par hasard également, Florence, ex-élue CGT vient tout juste de perdre la protection administrative contre les licenciements.

Publié dans liberté

Commenter cet article