Les principales annonces de Nicolas Sarkozy

Publié le par jack palmer


LUTTE CONTRE LE CHOMAGE ET REPARTITION DES RICHESSES

- Nicolas Sarkozy veut "aller plus loin" sur l’indemnisation du chômage partiel, déjà passée en décembre de 50 à 60% du salaire brut à la suite d’un accord entre partenaires sociaux
- L’Etat est "prêt à faire un effort" pour "mieux protéger" les jeunes chômeurs
- Le chef de l’Etat recevra les partenaires sociaux le 18 février
- Il demande aux partenaires sociaux de réfléchir au "partage du profit" entre les salariés et les actionnaires, sans quoi "l’Etat prendra ses responsabilités"

MESURES FISCALES

- Nicolas Sarkozy réfléchit à une suppression de la 1ère tranche de l’impôt sur le revenu pour aider les classes moyennes, une idée qu’il soumettra aux syndicats
- Autres options envisagées : une augmentation des allocations familiales et un "chèque emploi service payé par l’Etat pour les personnes âgées qui vivent seules ou les mères de famille seules"
- suppression de la taxe professionnelle en 2010 avec pour objectif d’éviter les délocalisations

AIDE AUX BANQUES

- Le 1,4 milliard d’euros d’intérêts que l’Etat percevra cette année pour son financement des banques sera "intégralement" affecté au financement de "mesures sociales"
- Le président de la Cour des comptes, Philippe Seguin, sera chargé de "conduire un certain nombre d’enquêtes" sur la bonne utilisation des fonds accordés aux banques.
- Nicolas Sarkozy veut "changer" le système de rémunération des "traders" mais s’est montré sceptique sur un plafonnement systématique du salaire des dirigeants sur le modèle de ce qu’a annoncé le président américain Barack Obama

REFORMES

- Pas de changement de cap : les réformes restent "d’actualité" et seront conduites "au même rythme"
- Poursuite de la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux pour revenir au même nombre de fonctionnaires qu’en 1992
- "Pas de dépenses publiques supplémentaires"

AUTRES SUJETS

- Kouchner : Nicolas Sarkozy maintient "totalement" sa confiance à son ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, mis en cause dans un livre où il est accusé de conflit d’intérêts.
- Shoah : il a jugé jeudi "invraisemblables", "choquants" et "inadmissibles" les propos niant la Shoah de l’évêque intégriste anglais, Mgr Richard Williamson

Actus humanite.fr 05-02-2009

Publié dans Plan de relance du PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article