Maintenant une voie politique pour la Palestine

Publié le par jack palmer


Par : Communication
Mis en ligne : 21 janvier

Les armes se sont provisoirement tues et les bombes arrêtent de pleuvoir sur la bande de Gaza. C’est, enfin, une bonne nouvelle pour ses habitants. Même s’il est illusoire de penser que la vie peut reprendre son cours normal sur un champs de ruines et après tant de morts. C’est la 7ème guerre que supporte le peuple palestinien du fait de l’absence de règlement politique de la question de la Palestine. Les USA, l’Europe, la France, la communauté internationale portent une lourde responsabilité.


MANIFESTATION SAMEDI 24 JANVIER

14H - Place Denfert-Rochereau, PARIS

 AIDER GAZA

Les dégâts liés à l’agression israélienne d’une violence jamais vue, ont renforcé une situation humanitaire dans la bande de Gaza intolérable. Sa population est privée de tout : eau potable, électricité, soins, médicaments, vivres .... La situation sanitaire est insoutenable alors même que, déjà avant l’offensive, les ONG déploraient un état catastrophique du fait du blocus. Beaucoup d’équipements publics, d’infrastructures et d’habitations sont en grande partie détruits. On évoque le chiffre de millions de dollars de dégâts.

Il faut d’urgence un plan international d’aide humanitaire et de reconstruction de Gaza. Et lever le blocus économique, ce véritable siège, sous lequel le peuple de Gaza étouffe depuis des mois.

 SANCTIONS POUR ISRAËL

Plus de 1300 morts, 85% civils, dont 410 enfants, pour une population d’un million et demi d’habitants ; des hôpitaux, des écoles bombardés ; l’usage d’armes interdites comme des bombes au phosphore dans des zones urbaines... de grandes organisations internationales, telle Amnesty International, parlent de crimes de guerre selon l’article 8 du Statut de la Cour pénale internationale. Un collectif d’entre-elles a porté plainte contre Israël auprès de la Cour pénale internationale.

Un acte de guerre de ce type ne peut être approuvé ni même toléré par la communauté internationale. Le gouvernement Français, l’Europe doivent agir pour des sanctions à l’égard d’Israël.

L’accord d’ Association, Union européenne/Israël, doit être suspendu tant qu’Israël ne respectera pas les résolutions de l’ONU, comme l’avait demandé, sans effet, d’ailleurs, le Parlement européen il y a déjà quelques années.

 PROTEGER LES HABITANTS DE GAZA

Le cessez le feu reste fragile. L’armée israélienne contrôle les points de passages, maintient le blocus et interdit la libre circulation des personnes. Les canons bombardent les bateaux de pêche qui sortent des ports. La paix n’est pas encore là et Israël n’exclue aucune nouvelle intervention.

Pour protéger le peuple palestinien, il faut de toute urgence, qu’une force multinationale d’interposition soit déployée sous l’égide le l’ONU.

 UNE VOIE POLITIQUE POUR UN ÉTAT PALESTINIEN

L’intervention israélienne a tout aggravé. Elle n’a évidemment réglé ni la sécurité d’Israël, encore moins l’avenir de la Palestine. La sécurité ne peut se construire que dans la justice et le respect du droit. La France, l’Europe et la Communauté internationale doivent peser pour une voie politique pour une paix juste, pour le respect des nombreuses résolutions de l’ONU qu’Israël bafoue.

Il faut une Conférence internationale décidant d’un processus politique pour un Etat palestinien indépendant dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale, à côté de l’Etat d’Israël.

 POURSUIVRE NOS MOBILISATIONS ET LA SOLIDARITE

Des délégations nombreuses sont actuellement à Gaza, dont celles du PCF avec Francis Wurtz, Jacques Fath, Patrick Le Hyaric, notamment. Tous disent l’importance pour les palestiniens de la solidarité internationale. Il est essentiel ensemble de la poursuivre.

Publié dans Palestine

Commenter cet article