Le PCF demande l’interdiction des répulsifs anti-jeunes

Publié le par jack palmer

Le PCF demande l’interdiction des répulsifs anti-jeunes

Par : Bureau de presse   Mis en ligne : 2 avril

Le Parisien daté d’aujourd’hui, révèle la commercialisation d’un répulsif sonore anti-jeune en France depuis plusieurs mois. Le quotidien précise que des bailleurs sociaux des syndics, mais aussi des municipalités envisagent de s’en équiper.

Après le spray anti-SDF, le boitier anti-jeune vient allonger la liste honteuse des répulsifs destinés à exclure des catégories de la population de certains lieux. Cette façon de traiter les jeunes comme des parasites est non seulement choquante, mais elle est aussi dangereuse car elle crée les conditions techniques de politiques locales de ségrégation.

Elles portent atteinte aux libertés, et visent à remplacer l’action publique de prévention par un armement technologique individuel qui revient à faire sa propre loi. De telles armes de dissuasion urbaine doivent être interdites dans les plus brefs délais.

Parti communiste français

Paris, le 2 avril 2008

Réagissez à cet article

Décidement, après le spray anti-SDF, le boîtier anti-jeunes


Cet appareil, pensé pour éloigner les indésirables, dégage des ultrasons captés seulement par les jeunes oreilles.

Ça ressemble à un antimoustique, ça portait le nom d’un antimoustique ("Mosquito", avant d’être rebaptisé "Beethoven", moins agressif), mais ce n’est pas un antimoustique : c’est un anti-jeunes.

La suite est ici

« Les femmes enceintes sont concernées(aussi !) »

 





Publié dans Société Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article