(09-04) Conseil Municipal du 31 Mars 2008

Publié le par patrick


Pas mal de monde dans la salle, dont des anciens candidats aux élections. Pourvu que ça dure.
- Demission de Nicolas Georges, pour être embauché Chef de cabinet du maire.
- Lecture de
l'arrété municipal publié le 31 mars 2008, mettant le Centre de Sécurité Sociale, sous la sauvegarde de la population et de ses élus.
- Lecture d'un courrier du 17 Mars 2008 de l'éducation nationale, indiquant une reprise du dialogue concernant la nouvelle carte scolaire, et les dispositions diverses pour la prochaine rentrée, avec l'annonce d' une classe supplémentaire à Rostand.
- Lecture d'un courrier envoyé par le sénateur Cambon, interpelant Bussereau, ministre des "routes", au sujet des accidents de la nationale 19, avec des propositions d'installation de radars de feux rouges.
Pour rappel, cette traversée de la ville se fait par 66 500 véhicules / jour, dont 2 500/heure, le matin au moment des entrées d'écoles. Question:  est-ce l' addition des 2 fluxs, montant et descendant?
Quid de la subvention, pour redémarer les travaux ?
- Une association serait crée sur cette question, dont le Maire et Guillemard seront les représentants de la municipalité. A ce jour, rien ne figure dans la propagande de la ville.
- Une information rapide, liée à la communauté d'agglomération, nous renvoie sur son site.
Ensuite, les 20 points initiaux ont été listés, avec élection à la majorité, des divers conseillers dans les institutions, ou conseils d'administration.

A chaud, nous nous félicitons du décret publié, concernant le centre de sécurté sociale. C'est un très bon début, qui montre  la prise en compte de la défense du service public par cette nouvelle équipe.
Par contre, sauf omission, les malheurs liés à cette "putain" de nationale ne se réglerons pas seulement en installant de nouveaux radars de feux rouge. La reprise des travaux est absolument nécessaire. Dans le même temps des négociations avec les élus du plateau briard doivent reprendre rapidement pour faire évoluer le statut de cet axe routier. Urbain a obtenu quelle reste nationale, laissant ainsi le bébé à l'état. On voit le résultat aujourd'hui. Son  changement de statut donnerai la possibilité de pouvoir travailler un peu plus en profondeur la problématique du flot induit par cette route, et autoriserai la mise en place d'arrétés limitant par exemple la fréquentation aux véhicules légers et autobus.
Un commentaire du Maire, précisant la résurection de "la caisse des écoles".
Nous avons aussi relevé le petit échange savoureux entre le Maire et le grand démocrate Urbain, qui réclame des postes qu'il a lui même interdit à son ancienne opposition, en autre celui de la communaiuté d'agglomération.

Publié dans Boissy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article